Anniversaire en famille

Chaque année la même pensée s’impose à nous « Déjà ?! » L’arrivée du printemps est le signe qu’une année de plus s’est écoulée en compagnie de notre (plus si) petit Loulou. Et comme le disait une amie « J’ai l’impression qu’il est arrivé hier et qu’il a toujours été là, tout à la fois ».

Quoi qu’il en soit, Loulou maîtrise parfaitement son calendrier aujourd’hui et pas question que cet événement soit minimisé. Entre la famille et les copains, il a gardé le souvenir vivace que ses 5 ans avaient été célébrés pas moins de quatre fois, alors cette année on n’y a pas coupé ! Voilà des mois qu’il nous annonce 4 anniversaires : un avec les grands-parents d’un côté, un avec ceux de l’autre côté, un avec les copains et un déballage de cadeaux entre nous le jour J. Il a fallu s’organiser, au final cette « journée » occupe nos week-ends pendant un bon mois, sans parler des préparatifs. Pour la famille, on se prend pas trop la tête, on donne des idées à ceux qui en manquent et on trouve un moment pour se réunir autour d’un bon repas du dimanche.

Anniversaire en famille

Pour les copains, c’est une autre paire de manches !
Première question cruciale : le nombre d’invités. Si on écoute Loulou on invite tous ses potes depuis la crèche, plus les enfants de nos copains à nous, quasiment toute l’école, il était même allé jusqu’à citer le fils de sa maîtresse (qui a bientôt 11 ans) ! Évidemment si on le laisse faire sa liste, ça n’en finit plus. Une astuce partagée par un papa d’école : les premiers noms sont les bons. On fixe à l’avance une limite (souvent l’âge +1) et on lance les invitations. De notre côté, bien moins organisés, nous avons fait une première liste très tôt et nous avons fait notre sélection un peu à la dernière minute, je dois bien l’avouer.
Deuxième point tout aussi déterminant : la météo ! Hélas à la fin du mois de mars nous subissons souvent les giboulées. Et si la maison de mes parents a un jardin accueillant, les pièces à l’intérieur autorisent moins de fantaisie, les enfants grandissant ils prennent de plus en plus de place. Si il fait beau on peut inviter deux copains en plus, mais si il pleut ça va être la foire comme l’année dernière. Autrement dit on installe tout dehors le matin (il fait toujours un beau soleil) et on croise les doigts.

Anniversaire et tente

Cette année, comme vous l’avez peut-être compris, l’affaire a été quelque peu improvisée. Alors que les années précédentes des thèmes variés avaient été proposés aux minis, avec des installations plus ou moins complexes : construction d’une cabane en carton géante pour les 3 ans, thème indiens avec des tentes et autres totems pour les 4 ans, thème aventure avec tyrolienne et « parcours santé » pour les 5 ans. Pour les 6 ans, nos têtes d’adultes pleines de mille problématiques se sont laissées déborder par le calendrier ! Les invitations ont été lancées une semaine avant (parfois moins) et le vendredi nous étions encore occupés à scruter le ciel en nous demandant ce qu’on allait bien pouvoir faire faire à ces enfants plein d’énergie.

Fort heureusement Loulou nous a réclamé la tyrolienne et le copain qui nous avait aidé à l’installer (et dont les jumeaux étaient invités) était disponible cette année encore ! Ni une, ni deux, on a foncé dans le jardin avec cordes, poulies et autres slack line, une bonne éponge pour nettoyer la table, une tente parce qu’une cachette ça plaît toujours et un petit bonhomme tout excité qui sautait d’un coin à l’autre en criant. Mes recherches internet de la veille m’avait soufflées quelques idées de jeux à improviser pour fédérer tout ce monde, j’avais pris des notes et un ballon.

Anniversaire tyrolienne

Au final, la fête a été un succès et le beau temps au rendez-vous !! Par contre c’était la dernière année de la tyrolienne. L’an prochain ils auront encore poussé et seront tous bien trop grands pour se jeter du haut de l’échelle sans toucher le sol deux mètres plus loin (et deux mètres c’est vraiment pas assez pour une super descente).
Un trapèze improvisé auquel s’accrocher en criant « Geronimo !!! », une slack line pour tester son équilibre, une tente dans laquelle planquer des poignées de bonbons, une chambre avec deux matelas posés par terre, des feutres et du papier pour un temps calme, un buffet installé sous la tonnelle. Finalement je n’ai eu l’opportunité de proposer qu’un seul jeu à cette joyeuse troupe : la tomate. Plongez dans vos souvenirs. On se met en cercle, jambes écartées avec les pieds des joueurs qui se touchent, le but étant de faire passer le ballon entre les jambes des autres. Un but, une main en moins pour se défendre, deux buts, le joueur se retourne et joue à l’envers avec deux mains, trois buts, à l’envers avec une seule main et au quatrième but l’élimination. Hurlements de rire et tentatives désespérées d’éliminer l’adulte !

Anniversaire tomate

Si on ajoute à ça des cadeaux tous plus beaux les uns que les autres, on peut dire sans trop se tromper que ce jour-là Loulou s’est couché en disant « Vivement l’année prochaine ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *