Pour préparer l’arrivée de notre fils nous avions fait un choix : celui de favoriser les produits d’occasion, ceux récupérés auprès de la famille et des amis. On voyait pas vraiment l’intérêt d’acheter des produits qui allaient avoir une durée de vie très limitée alors qu’autour de nous des gens n’en avaient plus besoin. Et de la même manière, nous donnons ou allons donner les produits qui ne sont plus utiles à notre fils.

Pour aménager sa chambre nous n’avons pas failli à ces principes et nous avons eu la chance de pouvoir récupérer une chambre « complète » auprès de ma famille. Cette chambre a une histoire : ce fût celle de ma grande soeur puis, 16 ans après de ma petite soeur. Nous avons juste repeint les meubles et les avons installé dans la future chambre de notre fils. Nous avions donc récupéré un lit, une commode, un meuble avec un grand tiroir, un coffre et un bureau. Nous avions déjà un autre meuble à tiroir et une banquette que nous avions aussi récupéré dans la famille et nous avons laissé la bibliothèque allant avec la chambre dans le garage en attendant de voir comment on pouvait l’intégrer.

Seulement, notre fils grandissant, nous nous sommes rendus compte que le mobilier de sa chambre n’était absolument pas adapté à la vie d’un petit garçon gagnant chaque jour en autonomie. Le coffre était très grand et absolument pas manipulable par un enfant, les tiroirs du meuble difficiles à ouvrir et à fermer avec un fort risque de coinçage de doigts !

Nous avons profité de la rentrée de Septembre pour apporter les modifications qui s’imposaient : nous avons rendu le coffre et récupéré la bibliothèque. J’ai installé tout ça pendant que mon fils était à la crèche afin qu’il ait la surprise en rentrant. Et quelle surprise ! Tous ses livres enfin facilement visibles et accessibles et ses peluches en accès libre : le bonheur pour un enfant !

L’autre chantier a eu lieu pendant ces vacances. Il fallait en effet faire de la place pour les nouveaux jouets mais aussi pour les deux grosses pièces qui ont intégré sa chambre : sa cabane et sa cuisinière ! Nous avons donc procédé à deux gros changements :

  • le meuble à tiroirs coince-doigts a été remplacé par un meuble à casiers avec caisses de rangement en bas et cases vides en haut. L’idée est de ranger les petits jouets et les jouets moches dans les caisses du bas et de mettre en exposition les jolis jouets et les peluches dans les caisses du haut. Nous avons le même dans notre salon et nous avions donc pu vérifier que notre fils arrivait à tirer les bacs sans problème.
  • La banquette a été rendu à son propriétaire et la cabane a pris sa place. Nous y avons installé plusieurs couches de textile et des coussins : la couverture qui recouvrait la banquette jusqu’alors et qui est un cadeau de ma maman, la peau d’agneau sur laquelle notre fils dormait jusqu’à l’été dernier et les coussins qui ornaient la banquette. Et notre fils adore ! Il y cache ses trésors, il nous y invite pour nous cacher ou nous allonger sur les coussins en nous ordonnant « Maman, Papa, Dodo ! » et nous y lisons l’histoire du soir.

Cette nouvelle configuration arrive presque à le convaincre de jouer dans sa chambre et on va pas se le cacher c’était un peu le but de la manoeuvre : que notre salon redevienne un salon et plus l’annexe d’une crèche !

La prochaine étape ? Et pourquoi pas le passage au lit de grand ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *