Nous avons découvert Hilda il y a un peu plus d’un an à La Salle des Machines, la librairie de La Friche Belle de Mai, qui mettait ce livre en avant dans le cadre du Prix du livre Jeunesse de Marseille, sélectionné par une classe de CM1.

Notre Loulou avait alors 4 ans et cette bande-dessinée n’était clairement pas écrite pour son âge. Mais les élèves qui avaient décoré la salle s’étaient amusés à cacher des nisses, ces personnages peut-être mythologiques, certainement un peu magiques, dans tous les coins et la chasse aux cachettes a aiguisé la curiosité de notre (déjà) grand lecteur. Nous en avons donc lu quelques pages et conclu que l’histoire serait complexe pour lui.

Mais c’était compter sans sa ténacité et il nous en a parlé pendant des jours. Voilà comment, deux semaines plus tard, nous achetions Hilda et le chien noir, à la grande joie du Loulou et à notre plus complet étonnement. Si les subtilités de l’histoire lui ont partiellement échappé, le côté fantastique des créatures qui apparaissent dans cette BD l’a fasciné.

Reprenons plutôt au début, c’est les vacances et Hilda s’ennuie. Le hasard d’un coup de vent et d’une irrépressible envie de camper la conduit chez les Moineaux, un genre de scout local, auquel sa maman a participé plus jeune. La complicité mère-fille s’installe dans ce duo et un des jolis aspects de cette série (car il y en a plusieurs !) tient vraiment aux caractères contrastés et réalistes des personnages.

« Quid des créatures étranges que l’on nous promet ? », me direz-vous. Au détour d’une rue, Hilda croise un nisse. Un quoi ?? D’après la mère d’Hilda il s’agit d’un esprit domestique qui vit dans les maisons, dans la rue car banni de chez lui il ne mérite ni attention, ni pitié. Enfin, ce n’est pas vraiment dans la nature de la petite fille que de laisser quelqu’un dehors dans le froid sans rien faire pour l’aider. Aussi n’aura-t-elle de cesse de le retrouver et de lui porter secours et assistance, avec plus ou moins de bonheur.

« Et le chien noir du titre ? » Mais vous n’oubliez rien, vous !! Et bien le chien noir vous le découvrirez en lisant Hilda et le chien noir. Il vous terrorisera comme tous les habitants de la ville ou il vous intriguera sans vous effrayer comme Hilda et vous comprendrez pourquoi il la retrouve partout où elle va en arrivant à la page 52.

Vous pourrez retrouver les autres aventures d’Hilda, enfant passionnée de nature, aimant les animaux, curieuse de tout, dans les autres tomes de la série. Entre temps Loulou est passé à autre chose et je ne les découvrirais sans doute que dans quelques années, quand il sera en âge de les lire tout seul.

Hilda et le chien noir couverture

Hilda et le chien noir
Luke Pearson
Casterman
13 €

Un commentaire sur “Hilda et le chien noir”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *