Pousette à Marseille

Gros sujet quand on prépare l’arrivée d’un enfant et qu’on compte le sortir régulièrement (ce qui est bon pour sa santé et la vôtre !) : dans quoi on investit ? En effet, il existe de nombreux moyens de promener un enfant.

Commençons par la plus traditionnelle, l’incontournable Poussette !
De toutes les tailles, de toutes les formes, de tous les prix, le choix de la poussette occasionne souvent moult questionnements, comparaisons et hésitations. De notre côté la question ne s’est pas posée longtemps, on nous donnait une poussette avec tous ses accessoires. Une grosse poussette. Une genre tout-terrain avec ses avantages et inconvénients. Peu adaptée à la ville sauf quand il vous faut descendre et monter des trottoirs régulièrement parce que les voitures garées « à la marseillaise » ne vous laisse pas suffisamment d’espace ou que vous vous promenez à l’escale Borely. Là, aucun soucis !

poussette marseille
En règle générale, pour se déplacer à Marseille la poussette c’est bien mais il faut bien repérer son itinéraire. Eviter le métro et favoriser le tramway par exemple. En effet les rames de tramway sont facilement accessibles en poussette et il y a un emplacement dédié aux fauteuils roulants à l’avant et à l’arrière de la rame que vous pourrez utiliser si, et seulement si, aucune personne en situation de handicap n’en a besoin. Alors que bon le métro ça implique de porter sa poussette dans les escaliers sauf si vous empruntez l’une des 4 seules stations accessibles aux personnes à mobilité réduite (La Blancarde, Louis Armand, Saint-Barnabé et La Fourragère)… Et 4 sur 28 ça fait peu..
Nous n’avons jamais tenté de le bus parce que rien que l’idée de soulever la poussette pour la faire rentrer le bus m’inquiétait un peu.
On s’est jamais posés la question mais pour la rédaction de cet article j’ai fouillé dans le règlement de la RTM et celui-ci indique que les poussettes doivent être obligatoirement pliées… Pas vraiment pratique avec un tout petit bébé de : le sortir de sa poussette, plier sa poussette avec une seule main vu que de l’autre vous portez votre précieux paquet, essayer de trouver une place assise parce que personnellement rester debout avec mon petit dans les bras c’est pas vraiment une option et réitérer tout ça en arrivant à votre arrêt. Il faudra alors compter sur l’amabilité du chauffeur, des contrôleurs et des autres usagers…

De notre côté on a beaucoup utilisé notre poussette les 4 premiers mois de notre bébé. Ensuite il est allé à la crèche et la poussette ne se pliant pas de manière optimale, on est passé au porte-bébé. Mais on garde notre poussette pour les longues promenades et le week-end ! Elle est tellement confortable pour lui !

Autre option : le porte-bébé. La solution magique selon moi ! Le nôtre se règle facilement et on peut donc l’utiliser le papa et moi-même sans soucis. Je dépose notre enfant à la crèche avec et son papa le récupère avec aussi. Il permet de se balader partout, de prendre tous les transports en commun sans soucis et suscite souvent des regards bienveillants des autres usagers. Quelques bémols cependant : s’assurer que l’endroit où l’on va dispose d’un coin où l’on pourra déposer notre petit et qu’il n’est pas trop lourd pour notre dos selon le trajet.

Voilà les deux moyens de transport que nous avons utilisé jusqu’au premier anniversaire de notre petit garçon. Depuis le tricycle a fait son apparition mais j’attends de l’avoir soumis à de plus gros tests avant de vous en parler !

Un commentaire sur “Se balader à Marseille avec un bébé”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *