Emile se déguise page intérieure

Émile est un petit garçon pas tout à fait comme les autres. Il faut dire qu’il sait ce qu’il veut. Toujours. Et il n’est pas commode, Émile. Pas du genre à s’en laisser conter, Émile. Lui, ce qu’il veut, c’est vivre l’extraordinaire. Surtout, ne jamais être là où on l’attend. Et peu importe le qu’en dira-t-on.

Misanthrope Émile ? Buté Émile ? Non ! Pas le moins du monde ! Émile préfère une vieille dame comme amie, une pieuvre comme animal de compagnie, un plâtre comme trophée ou simplement sortir les poubelles ? Et alors ? Là où certains font preuve de conformisme, lui affirme sa singularité, son goût pour ce que les autres considèrent comme « bizarre ». C’est tout.

Émile se déguise nous démontre avec brio que oui – trois fois oui – il est normal à cinq ans de vouloir manifester sa différence, de tester les limites de la réalité et forger sa propre expérience. Qu’avec l’aide d’un adulte bienveillant et à l’écoute, l’adversité, l’échec, la contradiction ou la provocation dessinent aussi la personnalité.

Car Émile nous interroge aussi sur la relation parent-enfant. Ici, une maman discrète, patiente et attentive, qui développe des trésors de stratagèmes et d’inventivité pour le guider et le laisser expérimenter ses désirs de liberté.

Drôles, décalées, surréalistes parfois, les aventures d’Émile sont un pied de nez au politiquement correct, un pied de nez tout en poésie.

On aime !

Emile se déguise couverture

Émile se déguise
Vincent Cuvellier – Ronan Badel
Giboulées Gallimard jeunesse
6€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *